Artiste sculpteur, Valérie Courtet façonne un univers onirique riche en émotions. Si elle a trouvé seule la voie de l’art animalier, son passage en 2005 à la Manufacture Saint-Jean L’aigle de Longwy l’a singularisée. Son bestiaire est modelé en grès puis émaillé. Chaque sculpture est pensée comme un refuge.
En élaborant ses recherches autour d’un règne animal protecteur de nos pensées, Valérie Courtet nous offre une parenthèse sereine tout en rendant hommage au monde animal. Si le grès campe avec force son bestiaire, l’éclat de l’émail nous projette vers un ailleurs, tourné tout entier vers nos propres interrogations et notre résistance à l’imagination.

Il n’est pas étonnant que les fables de La Fontaine et les contes de Perrault soient cités par l’auteur dont le travail renvoie aux multiples facettes de l’homme et traduit la fascination de l’artiste pour la nature.

Céline Bouliet
Historienne de l’art